Appel à communication / Call for Papers

Le Moyen Âge en récits

Altérations, brouillages, remaniements

Université de Montréal – 11 et 12 mars 2022
Appel à propositions

Les textes, formes et images sont des sources fondamentales de connaissances à propos du monde médiéval. Cependant, ces sources ne sont jamais le témoignage direct d’une réalité qui reste à interpréter : elles présentent plutôt une mise en récit du monde médiéval, laquelle peut fortement évoluer au gré de la vie de ces témoignages, de leur transformations et remaniements.

Comment le Moyen Âge se raconte-t-il à travers les documents qu’il nous laisse ? Dans ses chroniques historiographiques, ses ouvrages de fiction ou encore ses œuvres d’art, le Moyen Âge est mis en récit et ne présente que certaines de ses facettes, parfois distordues, à l’observateur. Au sujet des sources écrites, P. Beltrami affirme : « Tout texte est le produit d’une tradition : entre la volonté de l’auteur et la page ouverte devant celui qui lit et étudie, il existe une réalité intermédiaire, à savoir le processus de transmission du texte (quelqu’un a copié, diffusé, altéré, restauré le texte), un processus qui n’est pas transparent. » (À quoi sert une édition critique ? Lire les textes de la littérature romane médiévale, Garnier, 2021 [2010], p. 13). Quels sont les effets de ce processus sur le document tel que nous l’appréhendons aujourd’hui ? Comment cette opacité se transpose-t-elle dans la transmission et la réception des sources ? La conservation des témoignages ou leur réélaboration dans le temps peut orienter le récit présenté de façon significative : comment interpréter une tradition, qu’elle soit passive ou active ?

Ces quelques pistes de réflexion peuvent investir n’importe quelle problématique autour de la mise en récit du Moyen Âge ou du processus de transmission. Le colloque s’adresse aux étudiants de cycles supérieurs de toutes disciplines touchant les études médiévales (histoire, littérature, philosophie, histoire de l’art, études religieuses, langues, etc.) et souhaite être un espace de rencontre, de discussion et d’échange transdisciplinaire sur les sources médiévales.

Les propositions, en français ou en anglais, doivent contenir un titre, un résumé (200 mots) de la communication, laquelle devra tenir en 20 minutes, et une courte présentation de l’auteur (nom, statut, université d’attache, adresse courriel). Elles sont à envoyer à virginie.turcot@umontreal.ca avant le 15 novembre 2021.

Les propositions seront évaluées de façon anonyme par un comité scientifique composé de professeurs du Centre d’études médiévales de l’Université de Montréal ; les auteurs des propositions retenues seront avisés le 15 décembre 2021.

Deux bourses seront offertes à des étudiants de l’extérieur de la grande région de Montréal pour les aider à couvrir les frais de déplacement et de logement.


Narrated Middle Ages

Blurring, Alterations, Emendations

Université de Montréal – March 11th and 12th 2022
Call for Papers

Texts, forms and images are fundamental sources of knowledge about the medieval world. But the sources that reached us are never an exact testimony of a reality that remains to be interpreted : they present a narration of the medieval world, which can greatly evolve over the course of these testimonies’ life, transformations and emendations.

How are the Middle Ages narrated in the documents they leave us ? In its historiography, its works of fiction or its art, the medieval period is told as a story that only presents some of its facets, sometimes distorted, to the observer. Concerning written sources, P. Beltrami asserts : “Tout texte est le produit d’une tradition : entre la volonté de l’auteur et la page ouverte devant celui qui lit et étudie, il existe une réalité intermédiaire, à savoir le processus de transmission du texte (quelqu’un a copié, diffusé, altéré, restauré le texte), un processus qui n’est pas transparent.” (À quoi sert une édition critique ? Lire les textes de la littérature romane médiévale, Garnier, 2021 [2010], p. 13).

What are the effects of this process on documents as we understand them today ? How does this opacity translate in the transmission and reception of sources ? The conservation of testimonies or their reworking over time can influence the story presented in significant ways : how can we interpret a tradition, whether it be passive or active ?

These few ideas can be applied to any subject relating to the ways in which the Middle Ages create themselves or to the process of transmission. This conference is aimed at graduate students from all disciplines relating to medieval studies (history, literature, philosophy, art history, religious studies, language, etc.) and wishes to be a meeting space for exchange and transdisciplinary discussion on medieval sources.

Communication proposals in French or in English should contain a title, an abstract (200 words) of the presentation, which will last no more than 20 minutes, and a short presentation of the author (name, status, university, email address). They are to be sent to virginie.turcot@umontreal.ca before November 15th 2021.

Proposals will be evaluated anonymously by a scientific committee made up of professors from the Centre d’études médiévales de l’Université de Montréal. The authors of the selected proposals will be notified on December 15th 2021.

Two students from outside Greater Montreal will benefit from scholarships to help alleviate travel and accomodation costs.

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close